La Favorite inside – Quoi de neuf pour 2016 ?

Recolte a La Favorite

Rumporter : Bonjour Emmanuelle, la campagne 2016 touche à sa fin : encore une à La Favorite, j’ai envie de dire. Peux-tu m’en dire deux mots ?
Emmanuelle Parent :
Cette année nous avons eu une saison sèche assez tardive, et donc un début de récolte avec des rendements moyens. Depuis quelques semaines, il y a une nette amélioration du taux de sucre dans le jus de canne, ce qui est très positif. A noter que les rendements faibles n’ont pas une influence majeure sur la qualité du rhum blanc in fine, mais plutôt sur la quantité. Mais globalement, le cru 2016 s’annonce riche d’arômes, avec des notes typiques de cannes à sucre (NDLR : on croirait lire un vigneron). La campagne de production se poursuivra à La Favorite jusqu’en juillet cette année.

R : Vous avez annoncé sur la Confrérie du rhum la fin de la Cuvée Privilège, qu’est-ce qui motive cette décision ?
EP :
Effectivement, cette année sera vendu le dernier assemblage de la Cuvée Privilège. Le stock d’un des deux millésimes qui la composent touchant à sa fin, nous avons décidé de cirer les dernières bouteilles sous cette étiquette noire. Ce rhum d’exception laissera la place à de nouvelles expériences gustatives…

La Favorite Privilege

R : Pour mémoire, peux-tu rappeler pour nos lecteurs quelles sont les caractéristiques des deux cuvées Privilège et Flibuste ?
EP :
La Cuvée spéciale de la Flibuste, rhum emblématique de La Favorite, a vu le jour dans les années 1970, sous la dénomination 33 ans d’âge. Rapidement devenu 30 ans d’âge, ce grand rhum de dégustation est le fruit d’un assemblage annuel de fûts sélectionnés dans un millésime. La Cuvée Privilège est, comme nous le disions, un assemblage de notre Maître de Chai entre les deux vieillissements les plus prestigieux de La Favorite (actuellement 1977 et 1985). C’est également une plus petite production annuelle, ne dépassant que rarement les 3000 bouteilles, numérotées une à une à la main.

R : J’ai remarqué qu’il y avait une chasse au millésime notamment sur La Flibuste.  Quand je travaillais avec toi alors que j’étais chez Dugas, on n’a jamais évoqué la question du millésime des cuvées. Est ce quelque chose que vous avez mis en place dernièrement?
EP : En effet, le rhum agricole étant en plein essor ces derniers temps, on assiste à un engouement autour des millésimes, des séries limitées, des années rares. Chacun se met alors en quête d’acquérir la bouteille de son année de naissance, qui viendra enrichir une collection personnelle, ou celle d’un proche à gâter. Comme je le précisais, la Cuvée spéciale de la Flibuste a toujours été millésimée, mais l’affichage annuel est assez récent. A l’époque d’André Dormoy, le père de l’actuel propriétaire, les millésimés dans le rhum n’était pas chose courante en Martinique. Le marché et les connaissances du consommateur évoluant, nous avons choisi d’afficher l’année de mis en vieillissement sur la bouteille en 2010.

R : Certains semblent également penser qu’il circule un certain nombre de faux? Peux-tu me le confirmer et, si oui, m’en dire plus ?
EP : Concernant les faux mis sur le marché, si tu fais référence à La Favorite, je n’ai pas le souvenir d’avoir vu cela circuler sur la toile. Mais encore une fois, l’engouement pour les rhums français étant grandissant, cela ne m’étonne qu’à moitié. Malheureusement, on assiste dans de nombreux domaines à la spéculation, et cela touche notre merveilleux breuvage petit à petit.

R : Dans le même post sur la toile, tu annonçais des nouveautés prochaines. Peux-tu, sans entrer dans les détails, dévoiler les pistes sur lesquels vous travaillez : sur les blancs (cuvées parcellaires ou autre), de nouveaux vieux, un nouveau packaging ?
EP
: Oui, nous travaillons sur 3 nouveaux rhums pour la fin de l’année. En gardant un peu de suspens, je peux te dire qu’il s’agira d’un rhum blanc haut de gamme, avec une sélection particulière à toutes les étapes de la production, ainsi que de deux rhums vieux qui viendront enrichir la gamme autour du Coeur de Rhum et des Réserve du Château 2002 et 2000. Trois jolies séries limitées à découvrir dans quelques mois !

R : Enfin, dernière question, est ce qu’on aura la chance de vous voir au Rhum Fest Marseille en novembre?
EP
: 2016 étant particulièrement bien remplie pour nous, nous ne savons pas encore si nous aurons cette chance, mais promis nous serons à nouveau présent au Rhum Fest Paris en 2017 !

Pas encore de commentaires

Leave a Reply

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
preloader