Dégustation de 2 HSE wine Finish : le tour de force

Faire relâche sur les rivages au vent de la Martinique où les anses et la mer se confondent parfois, c’est prendre pleinement conscience de la face atlantique de l’île. Dans un flot de lumière qui aurait été artificiellement exagéré, la goélette Samsara à la table de laquelle nous sommes accoudés, évite sur l’ancre. Les gréements tournent en silence, pointant de nouveau entre la Baie du Simon : vers la distillerie éponyme où le rhum HSE est distillé … et l’intérieur des terres : vers Gros-Morne où se trouve le domaine Saint-Etienne. C’est là que sont effectués les autres stades de la production.

Les rhums HSE recouvre cette dualité : la façade maritime vers le François et la pointe Cerisier. C’est là que l’alambic à colonne créole en cuivre a été transféré et que le rhum HSE y est distillé : plateaux d’épuisement élargis pour retarder le cheminement du vin en cours d’ébullition et prolonger le temps d’exposition entre la vapeur et le vésou ; réduits en nombre pour laisser passer les esters les moins volatiles et produire des eaux-de-vie plus complexes, grasses et épicées.
Le reste appartient au cœur terrien de l’île : entre Gros-Morne et Saint-Joseph, vers cette partie luxuriante de la Capesterre, dans le bassin versant de la rivière Lézarde. C’est là que la maturation, les assemblages et l’embouteillage s’opèrent. Car c’est sur les bases de La Maugée que s’est édifié l’ensemble architectural HSE : les jardins traversés par un canal empierré, les bassins de retenue, la maison de maître … et l’édifice principal, à la façade rythmée par 28 arcs cintrés qui assurent la ventilation du chai. Le tout témoigne d’un patrimoine architectural propre à la Martinique et comme tel inscrit à l’inventaire des Monuments historiques.

HSE, Château Marquis de Terme Finish 2005 – Les Finitions du Monde – 48%

 

Nez : 18 mois de finition en fût de Margaux Grand Cru pour ce rhum aux fruités puissants où s’entrelacent les arômes de fruits rouges et noirs : framboise, groseille, mûre, cassis bien fondus par l’élevage mais également une légère tonalité végétale (lierre) qui disparait après aération. Quelques épices viennent compléter le tout.

Bouche : Le boisé est plus présent et ce rhum nécessite d’être ouvert un certain temps pour en comprendre pleinement la palette aromatique. Des arômes de cerise amère auxquels se mêle la réglisse douce, laissent place à une bouche huileuse (acajou) qui ajoute à la profondeur du fruit macéré (mûre, cassis). La violette vient enfin couvrir l’ensemble. La bouche laisse sans voix, rappelant le vernis végétal des vieux Glenfarclas de la Speyside.

Finale : Le bois se fait ici précieux, complété par des notes de cerises amarena au sirop et de thé Wulong. Le tout se décompose délicatement. Une pointe de vinaigre balsamique se détache aussi pour parfaire cette finition haute couture. Si vous avez un(e) ami(e) connaisseur en cigare, elle (il) devrait vous remercier toute sa vie. A inscrire à l’inventaire des Monuments historiques – avec le Single Cask 2003 !

HSE, Sauternes Finish 2005 – Les Finitions du Monde – 41%

Nez : La finition pendant 12 mois en fût de Sauternes Château La Tour Blanche 1er Cru Classé a fait de ce rhum un mille-feuille aromatique qui s’ouvre, tout en douceur, sur des notes d’abricot sec, de miel d’amandier, de papaye à maturité et de cire d’abeille.

Bouche : de la gourmandise à l’état pur mais tout en contrôle. La pâte de fruit d’ananas se fond avec les arômes de fleur de genêt. Après quelques secondes d’aération des arômes de figue confite et de datte offrent une strate supplémentaire au plaisir. Le tout est rehaussé d’une touche de pêche blanche, de sémillon et de sauvignon. Le raisin blanc infusé revient en force en fin de bouche.

Finale : longue sur le buisson d’ajonc, l’écorce d’orange, les raisins passerillés et les épices chaudes. Ici la pâtisserie est légère mais les arômes soutenus.

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader