West Indies Rum Distillery  : honni soit qui Malibu !

WEST INDIES RUM DISTILLERY VIEW FROM BEACH 1 low res

Remontant à la fin du 19ème siècle, la West Indies Rum Distillery est l’héritière des traditions rhumières de la Barbade, probable berceau de l’eau-de-vie de canne dans la Caraïbe. Sa marque Cockspur, une des plus anciennes du monde puisque déposée en 1884, est réputée pour sa finesse et sa richesse aromatique mais elle est aussi une grande pourvoyeuse de la liqueur Malibu.

Une plage de sable fin, des palmiers ondulant au rythme des alizés… et une distillerie ! Car, quand les frères Stade ont débarqué sur l’île de la Barbade vers 1893 après un détour par Trinidad, ils ne se sont pas trop décarcassés pour trouver un emplacement, et c’est à proximité du rivage de Black Rock, pas très loin de la capitale Bridgetown, qu’ils ont établi cette distillerie. Originaires d’Allemagne, c’est vers ce pays grand amateur de rhums (parfois coupés à l’alcool neutre, comme pour leurs fameux Rumverschnitt) qu’ils destinaient leur production, vendue d’ailleurs en vrac. Mais elle intéresse aussi des négociants locaux, dont Valdemar Hanschell, d’origine danoise. Installé sur l’île depuis 1884, il fournit tout ce dont ont besoin les voiliers de l’époque : cordages, accastillage, voiles, vivres… et bien entendu du rhum, indispensable pour naviguer dans les eaux caribéennes. De plus, la société Hanschell Innis dispose d’une marque porteuse : Cockspur, qui veut dire “ergot de coq“, a pris pour emblème un gallinacé assez triomphant, baptisé le Rooster. Si la distillerie n’a cessé de travailler depuis sa création, elle a changé de propriétaire en 1903, mais appartient toujours à des Barbadiens, notamment la famille Goddard, qui la possède depuis 1973.

Carte Barbade 1657
Une carte de la Barbade datant de 1657.
Le choix des alambics

George Stade, le premier distillateur, était ingénieur de formation et passionné de technique, détenteur de nombreux brevets dans l’industrie du sucre, ambitionnait de monter l’unité la plus moderne de son époque. En fondant la WIRR (le premier nom de la société qui deviendra la WIRD par la suite), il installe une des premières colonnes de distillation à être mise en service à la Barbade, et dans son nom même West Indies Rum Refinery, il revendique sa capacité à produire un rhum d’une grande pureté (de nos jour l’appellation serait péjorative).

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
preloader