Multi-Purpose Review & Magazine Theme

Chantal Comte : « Pour la canne, plus que la variété, ce qui est important c’est l’état sanitaire de la canne, sa teneur en sucre, la fraîcheur de la coupe »

Je m’étonne que le monde du rhum se réfère de plus en plus à celui du vin. Le vin est un jus de fruit (le raisin) qui connaît une fermentation alcoolique puis malolactique et en règle générale un élevage en cuve ou en fûts, alors que le rhum, après une fermentation alcoolique, ne connaît qu’une distillation en colonne. Le mode opératoire est totalement différent donc l’influence du cépage ne me paraît pas évidente. Pour le vin, 80 % se joue au vignoble et 20 % en cave, alors que pour les spiritueux 20% se joue dans les champs et 80 % dans la distillerie. Pour la canne, plus que la variété, ce qui est important c’est l’état sanitaire de la canne, sa teneur en sucre, la fraîcheur de la coupe. Le reste est, à mon avis, plus un argument marketing qu’une réalité. Le monde du rhum et ceux qui le font et le vendent devraient être fiers de ce produit incomparable et revendiquer leur différence, ne pas essayer d’imiter le monde du vin ou faire référence à d’autres spiritueux.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

 

Voir le dossier complet réservé aux abonnés

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
preloader