Barrels américains vs. barriques européennes

 

futs2

Barrels US, rebus de la production de whiskey

La définition légale des bourbon et Tennessee whiskey est claire : les fûts ne peuvent être utilisés qu’une seule fois pour leur vieillissement. Ainsi des millions de fûts sont vidés chaque année et deviennent alors des rebus pour l’industrie des spiritueux américaine, mais pas pour les autres ! Ainsi producteurs de whisky écossais, irlandais ou japonais, tequileros mexicains et bien sûr rhumiers du monde entier rachètent et acheminent ces fûts de seconde main. Des fûts très particuliers, d’environ 200 litres, faits de chêne américain (quercus alba, « chêne blanc ») et très brûlés, libérant ainsi leur couleur et leurs arômes lors du vieillissement, dont la vanille, le caramel, la noix de coco ou encore la banane. Etant des rebus, leur coût est faible, de l’ordre de quelques dizaines de dollars (on utilise également des fûts neufs dans une moindre mesure) alors qu’un ancien fût de vin ou de cognac coûtent plusieurs centaines d’euros. On comprend alors pourquoi ces fûts sont aujourd’hui largement prédominants dans le rhum : ils sont peu onéreux, de petite taille donc offrant une surface de bois plus importante par rapport au volume de rhum et aussi des arômes gourmands. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Retrouvez le dossier complet réservé aux abonnés

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
preloader