Un nouveau festival de rhum : le Rum Club Amsterdam – Entretien

Le printemps du rhum semble ne pas avoir de fin en vue. L’année 2016 a déjà été très riche avec l’émergence de Manchester, Marseille et Athènes en tant que nouvelles destinations de rhum, et 2017 poursuit sur cette lancée. Après que la Pologne ait récemment déclaré sa flamme pour le rhum, Amsterdam vient de s’aménager une petite place dans l’agenda extrêmement chargé du rhum. Ce sera au mois de mai, juste avant Madrid. Entretien avec Gianni Debipersad, fondateur du Club Rum Amsterdam, un homme heureux.

Gianni aime le rhum et les cigares et a décidé d’associer ses deux passions dans un festival d’un jour.

Vous lancez le Club Rum Amsterdam, un  nouveau festival consacré au rhum aux Pays-Bas. Est-ce que c’est le premier du genre dans ce pays ?

Effectivement, c’est le premier festival uniquement consacré au rhum. Pour un si petit pays, nous avons un grand nombre de festivals de whisky, et je pense qu’il était temps qu’on ait un festival dédié au rhum. Je pense que le rhum mérite d’être aussi en vedette que le whisky.

Pouvez-vous nous parler davantage de votre passion pour le rhum ? D’où venez-vous ?

Je suis né et j’ai grandi au Surinam. J’ai été élevé au milieu des plantations de cannes à sucre et de la production de rhum (bien que ça ait été sur une échelle plus réduite). En grandissant, j’ai eu le plaisir de mâcher la canne à sucre et d’en boire le jus, qui est génial (je le conseille à tout le monde). Lorsque j’ai commencé à boire, j’ai immédiatement été fasciné par le talent de tous ceux qui contribuaient à la production du rhum (et également du whisky, qui est mon autre « spiritueux favori »), du tonnelier au maître de chais. J’avais hâte de visiter ma première distillerie ! Mais je suis juste un amateur passionné de rhum et je ne travaille pas dans « l’industrie ».

Comment évolue le marché du rhum aux Pays-Bas, qui est un paradis fiscal (hou, vilains !), mais aussi le paradis des amateurs de single malt ?

Je ne ferais pas de commentaires sur la partie paradis fiscal, mais nous avons vu une croissance de la demande de rhum (premium) depuis cinq ans. Je pense que c’est dû en partie à l’augmentation du prix du whisky, ce qui pousse les consommateurs à chercher des alternatives. Certains embouteilleurs (de whisky) indépendants néerlandais ont sorti des rhums, et j’espère que beaucoup d’autres suivront. Je pense donc qu’en règle générale il y a une plus forte sensibilisation au rhum maintenant qu’avant, et avec un peu de chance Club Rum va jouer un rôle dans cette popularisation.

Est-ce que ce sont les importateurs de whisky qui ont commencé à importer du rhum ?

Je ne peux pas dire qu’ils aient commencé avec le whisky d’abord, mais tous les importateurs ont des portefeuilles composés d’une grande variété de produits et avec un peu de chance le rhum prendra de plus en plus de place dans ces portefeuilles de produits.

Rum club amsterdam

Est-ce que les Pays-Bas connaissent les différents terroirs du rhum, comme le Jamaïcain,  le rhum agricole, etc. ?

Pas suffisamment, à mon humble avis. Et c’est précisément l’un des objectifs du festival : l’éducation. C’est pourquoi je suis ravi que Benoit Bail vienne faire une master class sur le rhum agricole, parce que c’est une excellente manière pour les visiteurs d’en apprendre davantage sur les terroirs.

Quels seront les points névralgiques du Rum Club Amsterdam ?

Je ne peux pas désigner un point névralgique en particulier. Mon but est de donner aux visiteurs l’opportunité de découvrir les rhums du monde entier et de s’éduquer à leur sujet. Et cette expérience doit être mise en valeur par une bonne ambiance, de la super musique, d’excellents cocktails et de la bonne bouffe.

Donnez-nous une bonne raison de venir à Amsterdam le 27 mai. Où aura lieu le festival ? Est-ce qu’on pourra y fumer ?

Le festival se déroulera à Amsterdam, ce qui est déjà en soi une très bonne raison d’y venir. Il y a un certain nombre d’excellents bars à cocktails à Amsterdam pour poursuivre l’expérience du rhum une fois le festival terminé, et évidemment c’est une ville qui mérite la visite. Au Club Rum, vous pourrez savourer la fumée de… cigares premiums. Il y aura une grande variété de tripes longues et courtes (les amateurs de cigares sauront de quoi je parle). De plus, je pense qu’il y aura une ambiance très différente des autres festivals (de whisky) qui se déroulent aux Pays-Bas, et soutenir ce festival pourra je l’espère transformer Club Rum en rendez-vous annuel pour tous les amateurs de rhums.

Club Rum Amsterdam – 27 mai 2017

Pour en savoir plus : www.clubrum.nl

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader