Rencontre avec François Sommer, « l’Explorateur du goût ».

Bienvenu à l’Explorateur du Goût, un nouveau distributeur indépendant débarqué fraîchement sur le marché français des spiritueux. Crée par François Sommer, L’Explorateur du Goût se distingue par un séduisant catalogue de spiritueux haut de gamme nés de la passion de différents producteurs indépendants. Au rayon Rhums, la maison offre déjà de belles pépites. Rencontre avec son fondateur.

Francois Sommer
Quel est votre parcours avant l’aventure de L’Explorateur du goût ?

J’ai démarré ma vie professionnelle dans le champagne chez Moët & Chandon en tant que responsable export sur l’Asie. En 2004, j’ai rejoint le groupe William Grant pour m’occuper du portefeuille de marques en France, puis pour le reste de l’Europe. Une période qui était à la fois excitante et enrichissante car j’ai eu la chance de m’occuper du lancement de trois innovations qui ont toutes très bien fonctionné : d’abord Monkey Shoulder, quand la marque était uniquement présente chez les cavistes. Puis le gin Hendrick’s et le rhum épicé Sailor & Jerry. C’est à ce moment que j’ai peaufiné ma culture des spiritueux. Puis j’ai décidé de voler de mes propres ailes et j’ai créé l’Explorateur du Goût début 2016.

Comment est né L’Explorateur du Goût ?

Alors que le marché des spiritueux artisanaux est en pleine effervescence, j’ai constaté que les distributeurs indépendants en France se comptaient sur les doigts d’une main comparé au marché anglais ou allemand. C’était donc un créneau à exploiter. Je me suis interrogé sur les valeurs ajoutées que je pouvais apporter sur le marché, de par mon expertise et ma culture du goût. J’ai donc axé le développement de l’Explorateur du Goût en me fixant une ligne de conduite respectant mes convictions : rester indépendant dans ma sélection, et choisir des producteurs sincères dans leur démarche, qui respectent un process d’élaboration naturel et offrent des produits authentiques et de qualité. Aujourd’hui, le développement de l’Explorateur du Goût se poursuit naturellement car de nombreux producteurs se reconnaissent dans ma démarche, et de plus en de plus de clients apprécient la qualité et la cohérence de la sélection.

rumcane

Le rhum est arrivé quand dans votre catalogue ?

Avant tout je cherche à proposer dans ma gamme des produits de qualité, quel que soit leur niveau de prix.  J’ai commencé d’abord par les alcools blancs dont la vodka Prairie par exemple, les gins Diplôme et Brockmans, ou le mezcal comme Meteoro. Le rhum est arrivé par la suite avec la maison Rum & Cane fondée par deux associés, Scott Watson, véritable vétéran dans l’industrie des spiritueux et Brian Woods. Ces deux amis ont lancé depuis deux ans leur société à partir d’une collection de fûts de rhums régionaux constitués au fil des années, et vieillis dans leur chai en Ecosse près de Glasgow où ils font leur propre assemblage. Ils réalisent un vrai travail d’exploration du monde du rhum. La gamme se compose uniquement de rhums XO sans sucre ajouté, ni colorant conformément à la philosophie de L’Explorateur du Goût. J’ai sélectionné trois cuvées permettant de découvrir les différents terroirs du rhum : le Central America, un assemblage de rums de Nicaragua et du Guatemala vieillis en fûts de bourbon. Le French Overseas, un assemble de rhums pur jus de Rivière du Mat à la Réunion et de Galion de la Martinique, vieillis en fût de chêne français et américains et enfin le British West Indies, un assemblage de rums de Trinidad Distillers et de Foursquare de Bardade vieilli en fût de bourbon. Chaque assemblage est limitée à 2000 bouteilles par batch. D’ailleurs ces flacons appelés « onion bottles » sont inspirés d’une bouteille créée par les Hollandais et les Anglais au XVIIème siècle qui donnait une stabilité pendant les transports en bateau.


Maca-rhum-spicedVous venez également  d’intégrer dans votre catalogue, Maca, le premier rhum épicé du barman Michael Landart du Maria Loca, pourquoi ce choix d’un rhum épicé ?


J’ai beaucoup aimé l’approche de Michael Landart sur le rhum en général et celui du rhum épicé avec cette première réalisation. Michael a travaillé avec un rhum de l’île Maurice macéré avec cinq épices fraîches : la fève Tonka, le café, la cannelle, la noix de muscade et le clou de girofle. Et surtout sans aucun arôme ajouté, ce qui est rare sur cette catégorie. Le résultat est un excellent produit, tout en équilibre et en longueur, et qui remet à l’honneur le rhum épicé, souvent négligé par les amateurs de rhum.


RETROUVEZ L’INTERVIEW DE MICHAEL LANDART, CRÉATEUR DU RHUM MACA


Quel est votre cocktail de prédilection à base de rhum ?

J’aime beaucoup le daïquiri, notamment une variation créée sur la base de Maca à laquelle on ajoute aux ingrédients traditionnels un jus et zeste de pamplemousse. Je trouve très sympa également le retour en vogue des cocktails tiki, comme le Mai Tai.

www.lexplorateurdugout.com


Inscrivez-vous à notre newsletter

et profitez de 15% sur votre abonnement !

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader