Dégustation de 3 Chalong Bay : aux prises avec les éléments

Le Long tail vient d’accoster en péninsule malaise après la tempête tropicale : tout revient à la normale. Le vent irise cette baie de la mer d’Andaman et l’on peut suivre ses veines sur la surface de l’eau, poursuivant les oiseaux.

Il reverse vers la rive le parfum du bois de rose et le disperse vers les fleurs de poivre où il se mélange. Le temps de tourner vers la pointe sud et c’est la baie de la Célébration toute entière qui est ridée par le ballet des risées : voilà Chalong Bay. Sur le revers de la longue jetée, le vent ensemence la mer, se mêlant aux parfums qui l’exotisent et l’invitent au relief des côtes. Ici les choses sont alertes et le végétal devient collectif. C’est ce qu’on appelle de bons débuts quand on a le sens de la mesure : la nature est là, courante comme ces pêcheurs qui ramènent leur filet sur la plage. Leurs sourires définissent moins les visages que leurs significations. Sur les tables gorgées de couleur s’amassent fruits et plantes aromatiques. Des pots de céramique plein d’épices viennent compléter le tableau. Les arômes s’entremêlent ici aussi de façon envoutante. Puis derrière les frondaisons, infiltrant le relief entaillé et réduit par la végétation, le vent change de chant.

De l’île de Phuket, au nord du détroit de Malacca, aux champs de cannes des provinces de Phetchaburi ou de Prachaub Khiri Khan, c’est toute la Thaïlande qui n’a jamais été colonisée. Mais du sens de l’accueil naît l’influence des sens et ici, à Chalong Bay, Marine Lucchini et Thibault Spithakis ont su créer le fer de lance des rhums thaïlandais, mariant la distillation artisanale à la française à l’utilisation de jus de canne pur (sans addition d’eau et issu de première pression) d’une variété unique et endémique de canne cultivée sans engrais chimique par des producteurs du centre du pays qui la récoltent à la main. Le couple a créé une levure adaptée aux conditions climatiques particulières pour une fermentation qui dure entre 36 et 48 heures.

La collection Tropical Notes est née des modifications opérées sur l’alambic armagnacais Sofac de 1973 afin de diriger les vapeurs d’alcools vers un vase d’infusion. Les vapeurs d’alcool passent au travers l’un ou l’autre des ingrédients frais préparés à la main, provenant de culture éthique et sans brûlis de fermes locales qui n’utilisent aucun produit chimique : la citronnelle (ตะไคร – dtà-krái), la cannelle (อบเชย- op choie), et le basilic doux (โหระพา – hŏh rá paa). Cette nouvelle collection s’inspire directement de l’art culinaire Thaïlandais, et derrière la chaudière à bois à feu nu, s’allongent les tables gorgées de couleur où s’amassent, à nouveau, épices, plantes aromatiques et inflorescences pourpres. Le cuir épais du carnet de voyage qui m’accompagne épouse la surface de l’une d’entre elle : il repose là, rempli de dessins et d’inscriptions thaïes.

Chalong Bay Thaïlande Vapour infused with Thai Sweet Basil – 40%

Nez : anisé dans son premier élan, l’ensemble glisse vers la réglisse douce, la cannelle coupée et le jus de canne fraîchement pressé. Il faut laisser cette bombe aromatique s’assagir pour en parfaire la perception.

Bouche : fraîche sur l’ouverture d’une bonbonnière de réglisse douce et la vivacité de l’hibiscus. Puis l’on déchire un sachet de bonbons anglais, les notes sont alors colorées avant de revenir sur l’orgeat. On cherche le basilic doux et l’on rencontre l’anis vert.

Finale : sur la fraîcheur exotique du bois de santal, l’estragon et la complexité de la réglisse rouge. Le tout manque toutefois un peu de la fraîcheur végétale du lamiacée au bénéfice de l’anisé.

Chalong Bay Thaïlande Vapour infused with Cinnamon – 40%

Nez : le jus de canne frais restitue le bois de cannelle. Il regorge de minéralité, glisse légèrement sur les rochers mouillés. Le pain d’épice apparaît après l’aération.

Bouche : quelques premières notes solo sur la cannelle rouge de type chewing-gum américain big red, celle des premiers voyages nord-américains. Suivent plus sagement le laurier, le citron vert, l’amandon et le paillis.

Finale : épicée, sur l’écorce de cannelier, le cassia. Le jus de canne fait un retour remarqué, accompagné d’un riff de muscovado. Les épices chaudes recouvrent enfin l’ensemble.

Chalong Bay Thaïlande Vapour infused with Lemongrass– 40%

Nez : exotique et subtil sur le miel de jujubier et les fleurs blanches (chèvrefeuille, manouka). Il se tapisse quelques instants au couvert de buissons d’ajonc avant que ne revienne le jus de canne frais, … tout est en équilibre : provoquant, il emporte de suite vers Andaman et le détroit de Malacca.

Bouche : fraîche et équilibrée quand l’aération permet dans profiter pleinement. Végétale dans un premier temps (camomille, tilleul) elle se complexifie si on lui laisse le temps : eau de vie d’abricot, et bien sûr citronnelle.

Finale : Une finale moyennement longue mais gorgée d’envies, elle revient ostensiblement sur la verveine, le litchi et le pamplemousse.

 

 

Pas encore de commentaires

Comments are closed

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
X
preloader